jeudi 10 janvier 2013

Le surdoué et l'amour #1




Photo de Paulie-nka, soucre : deviantart.com



L'autre jour, curieuse je regardais l'origine de mes visiteurs et je suis tombé sur cette requête Google : "surdoué et relation amoureuse".


L'occasion pour moi de vous présenter un peu ce sujet, à partir de quelques recherches, de nombreuses lectures passés et un peu d'expérience personnelle.


Comme dans tout, il faut prendre en compte le caractère particulier du surdoué pour comprendre sa facon de fonctionner : le surdoué est "trop". Il est hypersensible, a peur de décevoir, a besoin de se sentir accepté, a peur d’être rejeté, souvent tiraillé entre l'envie d'être aimé et la peur de l'abandon, il a une empathie très développée, bref, un surdoué, un zèbre comme disent certain à son comportement à lui, à un comportement à part.


Ensuite se posent plusieurs questions : comment un surdoué vit-il une relation amoureuse ? Peut-il s'épanouir dans une relation avec quelqu'un de "normal" ? Si oui, comment vivre cette différence ? Vaut il mieux pour lui trouver un autre surdoué ? et d'autres encore ..
Pour ne pas écrire un pavé illisible, je vais essayer de traiter ces questions en plusieurs articles.

Premièrement,comment le surdoué vit-il l'amour ?


La peur 

Très souvent, le surdoué a peur. Je dis bien très souvent, car je ne m'avancerai pas dans des vérités générales. Les surdoués ont beaucoup de point commun, une manière de fonctionner semblable  mais chacun à son caractère et son vécu.
Je disais donc, le surdoué a peur. De par son envie de plaire, souvent son vécu, rejeté des autres ou impression d'être constamment seul. Le surdoué veut communiquer, partager. Très souvent, voir trop souvent déçu, il se renferme sur lui-même. Il veut être aimé mais a peur de ce que cela implique. Car il sait que si il s'engage il ouvrira son coeur et pourra être blessé. Or comme il ressent tout de manière amplifié, je vous laisse imaginer (personnellement quand mon ex copain m'a quitté, j'ai fait une dépression de 2 mois, les 3 premiers jours je vomissais tellement mes crises d'angoisse me tordait l'estomac, le premier mois j'ai perdu 4-5kg, le second a été une décadence corporelle et mentale je m'auto détruisais lamentablement. Pas beau à voir du tout)
Cette peur va le freiner. Mais son envie d'amour, son côté idéaliste le poussera souvent au delà. C'est une très grande force. Car si certes nous avons nos faiblesses, nous avons aussi des forces. Il faut apprendre à voir le bon côté. Je me suis rendue compte avec le temps et le recul, que ce côté idéaliste nous pousse à rêver, espérer bien plus que quiconque. Parfois à nous accrocher à des choses qui nous font mal, mais aussi souvent à nous relever, à avancer sans regarder en arrière, poussés vers le futur, vers nos espoirs insensés mais salvateurs.



L'idéaliste

Sauf que malheureusement, ça a aussi un côté néfaste. notre idéalisme nous fait tout voir différemment  Pour nous l'amour est "parfait". Pour un surdoué, l'amour doit être beau, complet. Chaque instant doit être beau, magique. En tout cas c'est ce que l'on souhaite/espère.
L'amour est rarement vu de manière aussi "poétique" chez les gens normaux. Un surdoué se contentera rarement d'une relation "normale", comme je vois souvent autour de moi. Un amour vaguement partagé, des engueulades, des envies de séparation, aucun hobby en commun, etc etc. Je ne dis pas que tout le monde est ainsi bien sur, mais je vois souvent des couples qui sont ensemble plus pour ne pas être seul que par amour. Je ne critique pas, tant que chacun y trouve son compte, tant mieux. Mais ce n'est pas vraiment ce qu'un surdoué "envisage" comme relation, loin de là.
De plus, le surdoué a tendance, si il se sent bien avec quelqu'un a être sur de ce qu'il ressent, donc il est très vite près à vivre à 2 etc. Cette facilité à l'engagement peut faire peur. A l'inverse, certains surdoués entretenant des relations avec quelqu'un qui ne leur convient pas les "fuiront" parfois même de manière inconsciente.
Le surdoué vit beaucoup par l'émotion. Il vit tout par le coeur, là où beaucoup vivent les choses simplement. Ca peut rendre certains moment très beau, comme ça peut mettre dans une angoisse pour un geste, un mot, mal compris, mal interprété par l'autre.

L'empathie

A mon avis un des plus gros soucis, comme une des plus grosse force. Avec quelqu'un le comprenant, cette facilité à comprendre l'autre, à saisir chaque changement d'humeur sera une force dans le couple. Avec beaucoup, cela créera au contraire des conflits. Le surdoué saisissant chaque saute d'humeur, signe d'éloignement, problème non dit, voudra en parler alors que souvent l'autre n'est pas prêt  ou se sent coupé dans son élan, à l'impression d'être étouffé, d'être mis à nu. De même, le surdoué pourra se sentir mis à l'écart si l'autre ne lui parle pas d'un changement qu'il ressent, voir même abandonné si il perçoit des signes d'éloignement. Oui oui, un vrai bordel. 


Le regard du surdoué sur lui-même

Il joue, à mon avis, un très grand rôle. Le surdoué, consciemment ou non, se juge constamment. Il veut être parfait, agir parfaitement. Culpabilise vite, à l'impression de louper certaines choses à cause de détails imperceptibles par les autres. Il aura souvent tendance à se rabaisser. Si dans le couple l'autre appuie sur certains de ces défauts ou même a la critique facile, cela risque d'être très dur à vivre pour le surdoué, qui bien sur n'en dira pas un mot, essayera de s'améliorer, mais face à l'absence de réaction ou à son "imperfection" continue, il ne se sentira que plus mal. Il a besoin de quelqu'un de rassurant, et pour que cela puisse être possible, il est très important que le surdoué ai conscience de sa manière de se voir et de fonctionner, ainsi que l'autre.

Le décalage

Je vous ai dis que souvent il y avait un décalage dans les envies du couple, car le surdoué se sent soit très vite prêt à l'engagement, soit au contraire est très distant. Il en va de même pour tout. Le surdoué vivant "plus fort", il va être sur-affectif, sur-protecteur, sur-amoureux, câlin  trop mignon/romantique puis parfois, à cause de son regard sur lui-même ou de son empathie, va être froid, distant. L'autre aura du mal à suivre, à comprendre. Il pourra se sentir perdu, étouffé, etc.



Alors comment s'en sortir ? A lire tout cela on dirait qu'il vaux mieux rester seul, que l'on sera toujours trop différent. Et je dis NON, non et non. On peut trouver quelqu'un qui nous comprend. Bien sur, ca n'arrive pas en claquant des doigts. Certains ont plus de chances que d'autres. Mais il y a également de nombreux facteurs, qui, je pense, joue : la compréhension de soi (se connaitre c'est connaitre ses réactions, pouvoir les anticiper  les expliquer), l'empathie et la compréhension de l'autre, la personne avec qui l'on est en couple...
J'entrerai plus en détail dans un prochain article.
Mais j'affirme haut et fort, que oui, un surdoué peut être heureux en couple ! 


Rendez-vous sur Hellocoton !

40 commentaires:

  1. Merci pour ton intéressant article!
    Mais j'ai un peu de mal à imaginer que tous les surdoués puissent être comme ça, je veux dire, ce n'est pas parce que votre cerveau fonctionne différement que vous avez tous ces caractéristiques, si?
    Et donc cela arrive souvent qu'un surdoué fasse preuve de déstabilisation, c'est à dire un jour proche, puis il redevient distant par peur ou autre, puis redevient proche?

    Contente pour toi que tu sois heureuse en couple en tout cas! Et c'est une bonne idée de traiter le sujet par thème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne peux pas m'avancer en disant que l'on est tous "exactement comme ca", car il y a le caractère personnel et le vécu à prendre en compte bien sur :)
      Mais il reste que les similitudes sont frappantes, parce que justement le différence de fonctionnement du cerveau nous rend hypersensibles, empathiques, etc etc. Ce qui nous fait avoir de nombreuses caractéristiques communes. Disons que l'on se ressemble énormément dans notre différence aux autres mais que nous sommes également différent de nos semblables.

      Et je ne peux malheureusement pas traiter ces différences entre surdoués dans chaque article, j'essaye de parler d'une manière générale, la plus proche possible mais ca reste toujours compliqué :/

      Après quand je parle de déstabilisation, ca parait bizarre de l'extérieur, mais souvent c'est du à quelque chose que l'on aura perçu, exemple : un surdoué se rend compte que sa copine est distante, mais qu'elle ne lui dis rien. Il se sent blessé, rejeté et va vite se demander ce qu'il a mal fait, culpabiliser. Sa copine va le voir changer d'humeur (heureux à songeur/angoissé), ce qui va paraitre très déstabilisant mais en fait s'explique.


      Hihi merci :)

      Supprimer
    2. Ah et tu as commenté deux fois xD
      Si ca n'apparait pas de suite, ce n'est pas un bug, je modère toujours les commentaires avant de les publier, ca me parait de n'en louper aucun et donc de répondre correctement à chacun :)

      Supprimer
    3. Non je sais que tu valides les commentaires avant affichage, mais il y a un bug bizarre et j'ai cru que mon commentaire avait disparu, donc j'ai tout retapé ><

      Supprimer
    4. Haha pas de soucis xD Bon bah je supprime l'autre hein du coup ca sert à rien de l'avoir en double x)

      Supprimer
    5. Merci pour tes réponses :) Ok je comprends mieux, merci!
      Mais c'est marrant l'hypersensibilité, parce que l'ami que je connais (enfin on se connaît seulement sur Internet, donc c'est plus facile de cacher les émotions), je ne l'imagine pas du tout hypersensible, mais plutôt l'inverse. S'il l'est, il cache vraiment bien son jeu xD

      Certes la déstabilisation s'explique, mais vu de l'extérieur, ce n'est pas facile à gérer non plus parce que l'autre peut aussi se demander ce qu'il a mal fait pour expliquer cette distance, donc ça devient très compliqué, c'est le serpent qui se mord la queue ^^ Mais le principal, c'est que les deux se connaissent, se comprennent et surtout se fassent confiance :)

      Supprimer
    6. Oui c'est pour ca que je dis que ca peut-etre très complexe XD Surtout quand le surdoué ne se connait pas/ a du mal a se comprendre, là ca devient limite catastrophique :/

      Après en ce qui concerne les mecs, j'ai remarqué qu'ils avaient une tendance hyper sensible de base, mais que le passage scolaire (souvent lycée/collège) parmi les mecs les ont "forgés" et ils cachent trèèèès profondément tout ca. Il faut très très bien les connaitre pour y avoir accès car ils ont souvent une carapace de fou pour se protéger :/
      Ce que je comprends, c'est plus complexe d'être sensible en étant un homme dans notre société :/

      Supprimer
  2. Toi tu es en couple avec un non surdoué? Oui la connaissance et la compréhension de soi sont importants...

    Tu m'étonnes, les hommes ne doivent pas pleurer tout ça, il n'y a rien de honteux pourtant, mais non, c'est assez dommage tout ça. En tout cas, lui la carapace il l'a, c'est sûr xD

    Merci d'avoir supprimé mon autre commentaire bis ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ;)

      Non je suis en couple avec un surdouée :)
      J'en parlerai dans le prochain article, des couples surdoué/non surdoué et surdoué/surdoué :)

      Oui malheureusement pour eux :/ Mon père qui est surdoué est comme ca aussi. Très froid d'apparence, enfin non il joue beaucoup avec l'humour. Mais il parait pas du tout sensible. Et pourtant. J'suis une des rares à l'avoir vu pleurer, ses émotions il les partage peu. Je peux comprendre car c'est difficile, et ca implique de laisse une "brèche" à l'autre, et c'est parfois dur de laisser quelqu'un nous connaitre, car on sait qu'on peut facilement en etre blessé derrière :/

      Supprimer
    2. bonjour a tous

      j'ai juste 2ans de retard desolé :/
      tout d'abord je suis un mecs et de surcroit HPI et je confirme ce que tu as affirmé.
      je me suis forgé une carapace entre le collège et le lycée. Je me suis coupé de mes émotions et je peux paraitre froid et distants. je pense que ceci explique que j'ai du mal pour rencontrer quelqu'un surtout que vous les filles vous fonctionnez à l'émotion.
      j'espère avoir été clair et ne pas avoir fais trop de fautes(une des caractéristiques des HPI lol)
      cordialement

      Supprimer
  3. C'est bien que t'es rencontré quelqu'un qui peut te comprendre et inversement, ça doit bien aider :)

    Oui je comprends, c'est bien de savoir ça parce que pour les autres, ce n'est pas facile à gérer tout ça quand tu ne comprends pas. Mais toi tu arrives assez bien à t'ouvrir sur le net, ailleurs je ne sais pas si c'est le cas, mais ici en tout cas oui :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le net je "m'ouvre" plus ou moins, je dis ce que je veux bien dire :) Et puis c'est différent, ici, je suis plus ou moins anonyme, avec des gens qui ne me connaissent pas en vrai. C'est plus simple et il y a moins de risque de "blessure".
      Je fais ici ce que j'aimerai pouvoir faire en vrai : expliquer qui je suis, et qui sont les surdoués, espérer être comprise un peu mieux )

      Oui c'est vraiment super. On se comprend juste à merveille, c'est magique hihi

      Supprimer
  4. Ah! Quel article. je l'ai lu en cachette au boulot, intriguée par le titre. Et bien, je n'ai pas été déçue! j'ai même les larmes aux yeux cachées derrière mon ordinateur!
    J'ai été diagnostiquée surdouée, ou enfant précoce assez tard. En fait j'avais 24 ans. Et ce jour là, ben en fait j'ai tout compris, je me suis mieux comprise même s'il reste encore du boulot!
    Tout ton article résonne en moi. Il est très vrai. Et j'ai même envie de dire qu'il ne s'applique pas qu'à l'amour mais aux relations avec les autres en général. Pour moi, le fait d'être surdouée a même généré des difficultés relationnelles avec mon père qui me trouve si compliquée, certains amis et bien évidemment avec mes différents copains. Mais aujourd'hui, je suis apaisée, j'ai trouvé l'amour, un charmant garçon qui est patient et qui essaye souvent de me comprendre. Et puis j'ai verbalisé à pratiquement tout mes proches ma peur de l'abandon, et j'essaye de leur expliquer mes réactions quand même moi je sais qu'elles sont irrationnelles, engendré par cette terrible peur. Du coup, ça va mieux. J'ai cette chance d'être très bien entourée par mon chéri, ma famille, et mes amis. alors oui, être heureux en amour lorsqu'on est surdoué, ou anciens enfant précoce devenu adulte précoce comme je préfère le dire, c'est tout à fait possible!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oooh ca me touche énormément !
      Oui comme tu le dis, cela s'applique à toutes les relations, j'ai eu également beaucoup de soucis avec ma mère à cause de cela. Mon père surdoué me comprenait parfaitement, et avec elle, la catastrophe absolue :/
      Je suis très contente que tu ai pu trouver quelqu'un apte à te comprendre et avec la patience nécessaire ! :)
      On est pas très simple d'approche nous les surdoués. Et comme tu le dis, ca va mieux quand on arrive à exprimer nos émotions, à expliquer nos réactions.

      D'ailleurs, je voulais te demander, si cela ne te dérange pas bien sur, dans mon prochain article j'aimerai parler des différents couple (avec un autre surdoué ou non) et j'aurai aimé savoir si tu voudrais bien témoigner des difficultés/facilités avec ton conjoint du à cette différence (car j'ai cru comprendre qu'il n'étais pas surdoué). Enfin c'est toi qui vois hein, je peux comprendre que tu ne veuilles pas !

      Merci beaucoup pour ton passage en tout cas et ton commentaire, je suis très touchée !

      Supprimer
    2. Je confirme, la peur de l'abandon est omniprésente et même handicapante dans la vie de tous les jours.
      Diagnostiquée adulte surdouée à 41 ans j'ai enfin eu des réponses me concernant et je suis heureuse de lire des articles de personnes vivant le même enfer (car pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué, hein ?...) Pour ma part, impossible d'être en couple car lorsque je tombe amoureuse, déjà ce n'est jamais du domaine du possible, et les sentiments sont si décuplés que ça reste en moi plusieurs années. Impossible de simplement "passer à autre chose"...

      Supprimer
  5. Ouh la, moi aussi je me reconnais bien dans tout ça, et je l'appréhende encore différement : je suis en couple aussi avec une non-surdouée... qui ne sait pas pour moi !
    En fait, je n'en ai parlé à aucune de mes relations amoureuses...
    Et elle parle de moi comme ayant un "don" pour cerner les gens aussi et finalement comprendre tout avant elle (hyper-empathie). J'en ai parlé - de façon générale - avec elle il y a peu car elle communique avec sa nièce de 12ans diagnostiquée (arf, j'aime pas ce mot) surdouée. Elle m'a dit c'est marrant "elle est comme toi" (bah vi tu m'étonnes!). J'en ai profité juste pour lui expliquer l'hyper-empathie, et je n'irai pas plus loin... surtout quand je vois comment elle galère avec elle.

    C'est vrai qu'on est souvent en décalage, elle elle est à fond dans la relation, et moi je suis plutôt froide, distante. Je ressens aussi un énorme décalage dans la "soif de culture".
    J'ai toujours envie d'en savoir plus sur tout, m'informer, lire, découvrir etc ce qu'elle n'a pas. Enfin pas autant que moi. Je les "comble" différemment que si j'avais été célibataire, mais je les comble quand même ^^.
    Mais au final, il y a une énorme complémentarité : vu que j'arrive à saisir ses émotions, ses comportements, et qu'elle ne sait pas exprimer tout ça, ça l'aide beaucoup.
    A contrario, moi qui est 15000 idées en tête, anticipe trop et bien elle, elle arrive à me "cadrer" et remettre de l'ordre dans tout ça. De même sur le fait que j'ai une peur irrationnelle de l'abandon ou que je culpabilise, elle arrive à me rassurer.
    Tout est une question d'équilibre. Et ça, je pense que c'est une problématique générale. Pas forcément liée à la surdouance ;)


    RépondreSupprimer
  6. C'est magnifique ce qu'on peut apprendre sur la vie des gens juste en lisant ! Desole, je ne suis pas surdoue comme vous mais je voulais m'informer sur une camarade, qui elle l'est. Je l'est toujours trouvee distante,et moi, qui suis un grand romantique, j'ai voulu savoir un peu de son caractere, et j'ai vraiment beaucoup appris. Merci beaucoup, je saurai davantage comment me comporter avec elle, maintenant ! je saurai l'aborder comme quelqu'un d'unique et fragile,souhaitez moi bonne chance !

    RépondreSupprimer
  7. merci pour ton post ! C'est vrai que c'est difficile de trouver qlqn en harmonie avec notre appétit de savoir, de découvertes, de comprendre. C'est vrai que malgré les échecs, hé bin on y retourne avec enthousiasme en plus ! force vitale qui est en nous et qui permet d'avancer malgré nos échecs, nos différences. je pense que l'anticonformisme, l'indépendance d'esprit est la marque des surdoués. Je n'en suis pas encore à dire que l'amour est possible, mais en tout cas, je peux prendre le recul nécessaire pour me demander de quoi j'ai besoin moi et mais aussi ce que je peux apporter d'original. J'ai trouvé pour l'instant la solution de la tendresse à la place de l'amour pour sauvegarder mes relations avec ceux que j'aime vraiment, et essayer d'exprimer mes sentiments. Par contre, trouver le bon mec, signifie aussi s'exposer un peu trop... notamment à une rupture. En fait maintenant, j'en ai marre de flipper, j'ai envie de gens rassurant, pour pouvoir m'épanouir tout simplement. je ne parlerai même pas de sexualité parce que là encore j'ai l'impression d'être à côté de la plaque et trop romantique. ) Bon les surdoués ne sont pas des anges, et quand on est lassé, on peut être vraiment pas cool. Bizzz les surdoués !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait mal c'est sur, donc on flippe et on fuit. Mais qu'est ce qu'on loupe bordel !!
      J'en ai bavé perso, mais je regrette rien du tout :)
      Et même si je flippe (en étant en couple xD), très souvent, mon copain arrive à me rassurer. Pis bon, ca reste unique comme relation, c'est bête d'en avoir peur ;)

      Supprimer
  8. Merci pour le post, je pense que les surdoués sont anticonformistes et font leur propre chemin. Et puis ils veulent être avec des gens amusants et curieux de tout, car les surdoués sont toujours en questionnement sur tout. Et pour l'amour, je ne sais pas encore si c'est possible, mais c'est sûr que cela nous touche plus que les autres et qu'on a tendance à s'en protéger. Perso, je n'ai jamais pu draguer personne qui me plaisait. Moi pour l'instant, je privilégie la tendresse avec ceux que j'aime vraiment pour voir ce que ça va donner. Pour l'amour, je préfère attendre encore un peu pour comprendre, je crois que j'ai encore la trouille et j'ai peur que les gens en face ne comprennent pas que j'ai besoin d'être rassurée. A côté de ça, je dois dire qu'on n'est pas des cadeaux non plus parfois et que quand un truc ne me plait plus, je peux être vraiment indifférente (enfin avant) mais qu'on est plus originaux dans la vie quotidienne. !!

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour tout le monde

    Oui, mon message n'est pas d'une grande originalité, mais je le reconnais clairement dans toutes ces descriptions.

    Toujours ces questions par milliers, cette empathie, cette culpabilité pour tout et n'importe quoi. Nous ne sommes pas faciles a vivre. Et pourtant je ne sais pas pour les autres mais, moi, tout le monde m'apprecie.

    Je suis beau, issu d'un milieu aisé, avec une bonne éducation, en bonne santé, respecté dans mon travail, plein d'amis... Convoité par les femmes, et pourtant je ne trouve pas ma moitié. (ne croyez pas que je me jette des fleurs) toujours cette peur, ces doutes, toutes ces questions...

    Les gens se demandent ce qui cloche chez moi avec tous les atouts que j'ai pour qu'on continue encore a me voir seul...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui on est pas simple à vivre, mais on nous apprécie. Je me suis toujours facilement fait apprecié sans rien faire. Peut-etre une sorte d'aura qui se degage de nous, ou notre vision du monde qui plait ...

      En ce qui concerne l'amour, il faut parfois je pense lacher prise. Laisser l'émotion, le coeur nous guider, et quand l'étincelle nous parvient, nous fait reconnaitre une personne différente, qui nous correspond, foncer. L'amour est beau, il ne peut que nous faire grandir, nous renforcer tout en nous rendant plus vulnérable. C'est cela qui nous rend aussi humain au final, et qui en fait sa beauté...

      Supprimer
    2. Olivoyou...Euh... on peut avoir ton numéro?

      Pour en revenir à notre sujet, je ne serais pas non plus originale en disant: "je me suis retrouvée" dans ton poste Ellana. J'ai toujours été consciente de cette différence mais je n'imaginais pas tout ce que ça impliquait, surtout dans le domaine relationnel.
      C'est après une rupture assez douloureuse, beaucoup d'introspection et de questionnements et de lecture telles celle-ci que j'ai pu me comprendre et quelque part me pardonner: sortir un peu de la culpabilité que l'on ressent à cause de notre "décalage".
      Merci de ces partages: nous ne sommes pas seuls...

      Supprimer
  10. Inès
    bonjour, je suis avec un surdoué, je vois bien la différence et l'intensité en amour ...j'aime ce qu'il m'apporte en amour et j'adore discuter avec lui sur tout. Par contre, je déteste quand il m'observe et qu'il me demande "à quoi je pense"...parfois j'ai envie d'être seule et de ne plus être sous microscope !! lorsqu'il ne va pas bien, je le ressens : compliquer à gérer ! mais j'ai qu'une envie "profiter des bons moments avec lui" et d'avancer.
    J'essaie de le comprendre et de le rassurer...

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour.. J'approuve absolument tout ce que tu as écris.. Et je félicite la pertinence avec laquelle tu l'as fais... J'ai 17 ans et cela fait un an que j'ai appris être surdoué (j'ai beaucoup rigolé en lisant les com car même avec mon meilleur ami qui l'est lui aussi, je refuse d'employer ce mot, et je vois que je ne suis pas le seul héhé).. Et effecrivement, cette empathie mêlé à cet hyper-sensibilité ne conduit pas à des réussites amoureuses... J'ai eu seulement une copine il y a un an, étant non-surdoué mais compréhensive.. J'ai "subis" ces sauts d'humeurs, ces sensations d'éloignements, cet attachement.. Et c'était compliqué... J'ai entendu dire de moi que je parlais d'une façon particulière, qui transmettais presque trop d'émotions, apparemment... Trop atypique :/ et depuis j'ai encore plus de mal avec les filles, j'ai besoin que quelqu'un de comme moi exprime son amour, et j'ai trouvé cette fille mais elle aussi à vécu une mauvaise expérience amoureuse et refuse de s'engager.. j'ai donc pour finir cette fameuse sensation d'être perdue, que je ne trouverais jamais cette personne :( mais sinon grand bravo à toi, c'est la première fois que l'envie me prend d'écrire sur un site du genre, tu as très bien expliqué le contexte!

    RépondreSupprimer
  12. C'est tellement vrai ... la problématique que je ressens depuis mes 16 ans (et donc 10 ans d'échec derrière moi), c'est la difficulté à faire comprendre cette différence à l'autre ! Comment dire à quelqu'un je suis "intelligent" "trop intelligent" "essaie de me comprendre" ? Sachant très bien qu'il ne le pourra jamais vraiment ... On m'a souvent pris pour prétentieux quand j'ai essayé d'aborder ce sujet afin de justifier mon caractère/comportement et finalement l'autre ne l'a que rarement pris au sérieux : "Fais des efforts". Personnellement et maintenant que je suis adulte, je sais très bien qui je suis et pourtant, au travail, en amitié et en amour je reste un extra terrestre malgré ce déguisement que je me force à porter au quotidien, c'est assez triste à dire car je garde une envie permanente d'aimer et d'être aimé mais chaque relation se déroule de façon identique : Trop attaché, trop vite => Fuite / Reste. Si reste : Tyrannique, lunatique, toujours à analyser le moindre changement de comportement etc. Si reste : Je pars et je recommence.

    RépondreSupprimer
  13. Tu ne confonds pas surdoué et hypersensible ? Car je me retrouve à 100 % dans ce que tu écris, pourtant je suis loin d'être surdoué lol Mais hypersensible ça oui ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les 2 sont souvent liés ;)
      Et être surdoué ne veut pas dire être plus intelligent, peut etre es tu surdoué sans le savoir, comme beaucoup !

      Supprimer
  14. Coucou, je dois dire que ton article me fascine! J'ignore si je suis surdouée ou non. C'est en ce moment un grand questionnement pour moi,et j'ai d'ailleurs un peu honte de me poser la question si tout simplement je ne le suis pas. Ce qui est sur en tout cas, c'est que j'aime un surdoué. Et nous n'avons jamais été en couple. Ensemble nous nous détruisons. Lui m'étouffe et me pollue. Moi j'ai sans cesse peur de le décevoir et je garde le silence jusqu'à exploser. On finit par couper les ponts, je le déteste. Je voulais te demander si tu avais écrit l'article "suite" évoqué plus haut? :) Je suis contente d'être "tombée" sur ton blog.. !

    RépondreSupprimer
  15. Ton article m'interpelle parce que je me reconnais beaucoup... Pour moi l'amour représente énormément de chose, je suis également très empathique et altruiste...je suis dévastée depuis que mon ex m'a quitté...Mon ex est bipolaire mais a un QI très élevé alors je me demande s'il n'est pas plutôt surdoué et qu'il a été mal diagnostiqué ou bien qu'il est les deux à al fois...
    En tout cas je me demande aussi si je ne le suis pas aussi..mais à part le côté hypersensible je me trouve pas spécialement intelligente...Comment peut-on le savoir ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le meilleur moyen de le savoir est de faire un test.
      Dans tout les cas, que tu le sois ou non, ton côté hyper sensible existe, et il est important pour toi de le prendre en compte, de l'accepter et d'apprendre à avancer avec, à te construire. :)

      Supprimer
  16. Ellana Caldin rien que ce nom ce simple pseudo résonne en moi et me fait comprendre a quelle point j'ai eu de la chance de tomber ici car enfin je me comprend moi même enfin je m'apaise le temps de lire tout ces commentaires qui me correspondent tellement ... J'ai 13 ans ... Je lit Pierre Bottero ... Je suis ... Surdoué ? Sa résonne mal ... Je dirais que je suis comme vous tous simplement sensible a tout a l'écoute vivant toujours tout a la place de tout le monde , et en souffrant énormément ... J'ai compris que j'étais "trop intelligent" il y a 1 ans après le divorce de mes parents ... Une période difficile ou j'était constamment en surcharge émotionnelle essayant toujours de tout comprendre et de tout arranger a la place de tout le monde ... Ma 6 ème fut ... Difficile mais elle ma aussi permit de prendre énormément de recul puis d'aller voir une psychologue (Ma mère est psychiatre) ,de faire un "test" et de comprendre et de soulager ma soif et mon incompréhension sur moi même . Maintenant que ai fait ce bout de chemin dans ma vie je découvre que je ne suis pas le seul et sa m'aide a avancer je lit je comprend j'avance ... Inlassablement et j'arrive a la fin ... J'Ai compris je publie je laisse et je m'endors paisiblement en attente d'une réponse au tourbillon d'émotion qui fait rage en moi suite a la lecture ... Pour le plaisir d'exprimer et de comprendre ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh un lecteur de Bottero, quel plaisir ! Les Marchombres ont marqués mon adolescence, ce pseudo n'est donc pas insignifiant comme tu le dis :)
      Surdoué est malheureusement un mot mal choisi, c'est bien dommage. Mais c'est bénéfique pour toi que tu ai pu faire un test et avoir une confirmation. Bien sur ca ne change pas tout du jour au lendemain, mais ca te permet de comprendre une facette de ta personnalité, d'avancer sur la connaissance de toi même.
      Le divorce n'est jamais simple a vivre ... Prends le temps, pour toi, accorde toi du repos. On a tendance a endurer, à vouloir tout surmonter, mais ce n'est pas la solution. C'est juste d'avoir mal. C'est même normal. Il faut s'accorder le temps de la douleur, de la reconstruction quand on perd ses repères.
      Je te souhaite de te trouver toi, en temps qu'etre humain unique, et de t'aimer et de t'accepter :)

      Supprimer
    2. Merci je vais faire en sorte d'avancer de m'accrocher et de me faire confiance ... J'ai parfois des doutes sur moi même et sur mes capacités j'ai l'impression de gâcher mon "potentiel" et c'est ce que tout mes profs me dise . Je m'épanoui dans l'informatique et dans la programmation mais les cours sont inteerrrminable et le collège ... Une jungle sans aucun sens ... Bref je suis un peu paumé mais je m'accroche :) En tout cas merci :)

      Supprimer
    3. N'écoute pas les profs qui considérent que ne pas rentrer dans les cases est "gacher" son potentiel. Ils ne comprennent pas à quel point ca peut etre difficile de s'adapter au système scolaire et prennent la plupart des surdoués pour des branleurs, ce qui ne nous aident pas à nous accrocher. J'ai fait face à des profs comme cela moi aussi malheureusement ..
      Si tu t'épanouis là dedans, profite, apprends tout ce que tu peux apprendre, les livres, internet et l'expérimentation sont tes amis. Une connaissance à moi à arrêter l'école pour faire uniquement de l'info et de la programmation (je crois, je suis nulle sur le sujet), en ne faisant que ca, et il a maintenant sa propre entreprise et des employés... A tout juste 20ans. Comme quoi. Il faut se lancer à fond dans ce qu'il nous plait :)

      Supprimer
  17. Bonsoir,

    Ellana, je tiens à te remercier. Personne n'a jamais été aussi proche de mes pensées.

    RépondreSupprimer
  18. Bonsoir,

    Ellana, je tiens à te remercier. Jamais personne n'a été si proche de mes pensées.

    RépondreSupprimer